Handicaps

Date d’adoption : 
11 décembre 2019
Dernière mise à jour : 
24 décembre 2020

Écrire sur les handicaps

Mettez toujours la personne en premier, et non son handicap ou son utilisation d’une aide fonctionnelle ou d’un outil spécial. Mettez l’accent sur ses capacités plutôt que son handicap. Ne mentionnez les handicaps que si c’est pertinent.

Les formulations comme « l’handicapé » et « l’aveugle » sont à éviter parce qu’elles catégorisent les gens. Évitez également d’employer le terme « infirme », que beaucoup de personnes considèrent comme offensant.

Utilisez un langage qui montre que vous respectez les personnes en situation de handicap et les considérez comme des personnes actives et maîtres de leur vie.

Non : handicapé ou handicapée, souffrant de handicap, personne confinée ou clouée à un fauteuil roulant
Oui : personne ayant un handicap, personne en situation de handicap, personne handicapée, personne ayant une déficience visuelle, personne ayant une déficience auditive, personne ayant des capacités différentes, personne ayant une déficience cognitive

Si vous avez besoin d’une information en particulier, par exemple si vous organisez un événement, vous pouvez poser des questions comme : « Avez-vous besoin d’un accès pour fauteuil roulant? » ou « Avez-vous des besoins auditifs ou visuels? ».

Non : stationnement pour handicapés
Oui : stationnement accessible

Personnes sourdes

Mettez une majuscule à « Sourd » lorsque vous parlez des membres de la culture Sourde. Par exemple :

Le programme d’interprétation de la langue ASL (American Sign Language Interpreting Program) aidera la communauté sourde du Yukon.

Contrairement à l’anglais, le français prescrit l’emploi de la minuscule à « langue des signes ».

Site Web de l’Association des Sourds du Canada